Aïkido

L’Aïkido est un art martial japonais fondé par Ô sensei Ueshiba Morihei (1883-1969). Ce n’est pas un sport ou une activité physique mais une voie («  do  » en japonais). C’est pour cette raison que l’aïkido est pratiqué sans compétition.
Son enseignement se base sur des principes d’équilibre des énergies et de respect du partenaire. Il n’y a pas d’opposition à l’attaquant mais une mise en mouvement et en déséquilibre de celui-ci. Le conflit doit être résolu de manière harmonieuse et non blessante.
La voie de l’Aïkido n’a aucune portée religieuse ou idéologique mais, en revanche, elle nous introduit à une dimension spirituelle qui peut être résumée ainsi : avoir le souci de tout autre, essayer de valoriser toute relation en impliquant au mieux sa conscience, s’harmoniser au quotidien.

« Le but de l’Aïkido n’est pas de rabaisser l’adversaire, mais de s’élever soi-même »
M.Ueshiba

L’Aïkido se divise en trois parties :
Le Taïjutsu (pratique à mains nues)
l’Aïkiken (pratique avec un sabre en bois nommé bokken)
l’Aïkijo (pratique avec un bâton de 1,30m de long et de 2,5 à 3 cm de diamètre)

Il existe différentes écoles d’Aïkido, la nôtre, Kobayashi Hirokazu Ryu, présente des spécificités :

Le meguri : mise en mouvement interne de celui qui fait la technique (seme) et qui, par incidence, provoque un mouvement chez celui qui reçoit la technique (uke). Le meguri a lieu avant le contact, il n’y a pas de force au point de contact…

La tenue du centre (hara) est primordiale; en effet la mobilité du corps et de l’esprit ne peut pas se réaliser sans un « ancrage » fort.
Cela va de pair avec la rectitude (posture droite et droiture morale)

-La posture est de profil, le regard est détaché, libéré de l’attaque et de l’adversaire.

-Kobayashi Hirokazu a utilisé une tradition de médecine énergétique (désignée sous le terme de Kappo seppo) inspirée de la médecine chinoise afin de développer un Aïkido « thérapeutique ». Tous les points mortels sont considérés comme des points de guérison. Les « meguri », en suivant les voies de l’énergie, se transmettent dans le corps de uke. Ainsi toute technique d’Aïkido est une action de santé pour celui à qui elle s’applique.